Ce que je sais faire ;-) ou ce que j'ai fait !

Publié le par Virgule

J'ai eu l'occasion de pratiquer plusieurs emplois, j'ai commencé à travailler très jeune (14 ans), je faisais la saison dans un restaurant, puis ensuite à l'âge légal je suis allée travailler comme vendeuse aux Nouvelles Galeries. En passant par des postes à la chaîne au sein de 2 usines, puis après responsable d'expédition au sein d'une usine de vêtements. De là j'ai travaillé au sein d'une discothèque dans un Casino de jeux bien connu chez moi. Puis passage par les Vosges où là j'ai exercé comme hôtesse d'accueil pour des colloques et conférences. Puis un petit arrêt pour élever les enfants. 

J'ai repris en 1988 dans une boulangerie pâtisserie, à Antibes, comme responsable de magasin, emploi certes difficile mais oh combien intéressant sur le plan relationnel, je ne vais pas vous dire qu'il était inintéressant du coté gastronomie ce serait vous mentir.... Puis la COTOREP est passée par là, asthme et farine ne faisaient pas bon ménage, j’ai donc quitté cet emploi. Je suis ensuite passée par la case ANPE, oui mais en y travaillant, accueil des demandeurs d’emploi, envoi de convocations, classement de dossiers etc… De l’ANPE je suis partie quelques mois après pour intégrer l’Antenne Administrative de l’Université de Nice Sophia Antipolis
http://portail.unice.fr/ , sur le site de Sophia Antipolis http://www.sophia-antipolis.org/, j’ai eu la chance de travailler avec Monsieur Brun et Anne Charlotte (si toutefois ils passaient par là je leur adresse un grand merci), puis estimant que « j’avais fait le tour de ce poste ! Je suis allée voir du coté de l'ESINSA, j'ai donc intégré l’ESINSA http://www.esinsa.unice.fr/ , secrétariat classique, accueil des étudiants, surveillance de concours, etc…. L’ESINSA travaille en collaboration avec le CNRS http://www.cnrs.fr/ . Le contrat prenant fin au sein de cette école d'ingénieur, je suis partie ensuite voir comment ça se passait à l’INRIA http://www-sop.inria.fr/ , poste axé sur l’organisation de colloques et conférences et du secrétariat classique, puis là aussi mon contrat se terminant j’ai trouvé un poste au CFB http://www.ccca-btp.fr/ccca-btp?menu=3&rubrique=17 , là j’ai géré le dossier Taxe d’Apprentissage et le recrutement des apprentis (mise en relation apprentis/employeurs), accueil des apprentis, contrat d’apprentissage etc… j’ai beaucoup beaucoup apprécié ce poste.
 
Pour raisons personnelles je suis revenue en Vendée. J’ai trouvé un emploi chez Cap Gemini à Nantes http://www.fr.capgemini.com/ , c’était un remplacement congé maternité, j’ai énormément appris dans cette société (Merci Muriel ;-)  ). Puis s’en est suivi une période de chômage, j’ai par la suite retrouvé un poste toujours dans l’informatique chez TIESA, j ‘étais l’assistante de l’ingénieur commercial, on formait un binôme excellent… non non je ne veux pas me vanter, voyons !!! On s’entendait bien et on bossait bien ensemble. Puis il y a eu restructuration de la société et j’ai perdu mon emploi. A nouveau retour à la case ASSEDIC, mais un nouvel emploi a pointé son nez, j’y suis restée 2 ans et j’en suis partie, après j’ai travaillé dans le social à La Sauvegarde de l’Enfance, un emploi assez difficile moralement mais sinon très très intéressant. J’ai pas quitté totalement le social, disons que ce n’était pas dans le même domaine, j’ai pris un poste au sein de Retravailler http://www.retravailler.org/reseau/ , (Merci à Pascal, Stéph, Monique, Bruno, Isabelle, Laeti, Sandrine...) un emploi que j’ai aimé, que j’ai fait avec un plaisir certain ou un certain plaisir, c’était une cellule de reclassement pour une société qui venait de licencier. Les résultats de cette cellule de reclassement on été très bons. Mais comme partout y’a une fin et cette cellule a pris fin, j’ai donc intégré Retravailler à Nantes. Mais…. Oui mais un employeur d’ici m’a demandé de travailler avec lui, j’ai accepté donc démissionné de Retravailler et j’ai pris cet emploi…. Malheureusement 3 mois ½ après je me suis retrouvée à nouveau dans la case ASSEDIC, c’était un CNE et la société ne pouvait plus me verser mes salaires….
 
Maintenant j’aimerais bien sortir de cette case ASSEDIC histoire d’occuper intelligemment mes journées… oui je les occupe quand même, il y a toujours de quoi occuper son temps, mais moi ce que je veux c’est TRAVAILLER….

undefined

Commenter cet article